L’immobilier locatif attire les classes moyennes

Les classes moyennes sont elles aussi séduites par l’immobilier locatif

Le portrait de celui qui investit dans la pierre a beaucoup changé ces derniers temps.

Contrairement à ce que l’on peut penser aujourd’hui, ce sont principalement les classes moyennes qui sont concernées par l’investissement locatif.
L’objectif principal étant de se générer des revenus complémentaires pour la retraite.

Ce logement, financé à hauteur de 46 % environ par les loyers, leur servira à l’avenir soit de rente, soit d’apport personnel pour acheter un appartement familial.
La tranche d’âge des 35/55 ans investit notamment pour se constituer un patrimoine immobilier, en se servant de l’effet de levier des avantages fiscaux.
L’investissement immobilier demeure pour de nombreux français l’une des meilleures solutions de préparer l’avenir.

Pourtant, le secteur de l’immobilier est loin d’être spéculatif.
Les deux années précédentes ont été des années difficiles pour les investisseurs tenant compte des incertitudes fiscales.

2015 s’annonce prometteur pour le secteur de l’investissement locatif dans le neuf.
Les professionnels de l’immobilier constatent que le nouveau dispositif Pinel (ancienne loi Duflot) séduit de plus en plus les investisseurs.

Dans le contexte où les taux d’intérêt des crédits immobiliers sont très bas et compte tenu du fait que l’épargne rapporte peu, l’immobilier est aujourd’hui perçu comme un placement très avantageux.